Consommateurs et commerce électronique : des attentes élevées

(Last Updated On: décembre 6, 2022)

Dans de nombreux articles précédents de Namtek, nous avons mentionné la popularité du commerce mobile, ou mCommerce, parmi les consommateurs. Cependant, une étude récente menée par le cabinet d’études Reputation Leaders a conclu que les consommateurs âgés de 18 à 64 ans, issus de 15 des plus grands marchés mondiaux, s’attendent à ce que les entreprises disposent de sites de commerce électronique optimisés pour les mobiles, mais qu’ils sont déçus.
iStock_000028022546Small

« 54 % des personnes interrogées pensent que les petites entreprises pourraient bénéficier du commerce mobile et numérique » et devraient en avoir un (Mobile Commerce Press, 2014). C’est un chiffre important qui montre clairement que la population des « consommateurs mobiles » croît à un rythme plus rapide que celui que les entreprises peuvent suivre. Les petites entreprises ne profitent manifestement pas de cette nouvelle tendance et passent à côté de nombreuses opportunités. Les consommateurs ont adopté le commerce mobile et exigent un moyen plus facile d’effectuer des paiements de commerce électronique à partir de leurs appareils mobiles, ce qui soulève la question suivante : Qu’est-ce qui empêche les entreprises de mettre en place une boutique en ligne optimisée pour le mobile ?
Selon Goldman Sachs Group Inc, on estime que  » 535M de consommateurs dans le monde effectueront un achat sur leurs appareils mobiles rien que cette année « (Internet Retailer, 2014). Voici d’autres chiffres surprenants :
  • Chiffre d’affaires total du commerce électronique en 2013 : 638 milliards de dollars

  • Estimation des ventes de mCommerce pour 2018 (ventes réalisées UNIQUEMENT sur smartphones et tablettes) : 626 milliards de dollars (WOW !)

  • Estimation des ventes de mCommerce pour 2015 : 298 milliards de dollars, soit un bond de 45,9 % par rapport à 2014.

La demande de boutiques en ligne est très élevée, mais l’offre, malheureusement, n’est pas au rendez-vous. Comme nous l’avons indiqué dans notre article précédent sur le commerce électronique, le pourcentage de petites et moyennes entreprises canadiennes qui disposent d’un site de commerce électronique, et encore moins d’un site de commerce mobile, est très faible, selon Statistique Canada et la BDC (2013). Essentiellement, comme l’offre n’est pas au rendez-vous pour les Canadiens, bon nombre d’entre eux se sont tournés vers le magasinage en ligne aux États-Unis et dans d’autres pays (BDC, 2013).
Il est temps que les entreprises réalisent que ces deux tendances, le commerce électronique et le commerce mobile, sont là pour rester et que, pour répondre à la demande de leurs clients, elles devront mettre en place de tels magasins électroniques. À l’heure actuelle, les avantages dépassent largement les risques liés à ces projets informatiques, alors qu’y a-t-il à perdre ?
Pour lire l’article complet, « Consumers want more from mobile payments » du Mobile Commerce Press, cliquez ici.
Pour obtenir plus d’informations sur la mise en œuvre d’un site de commerce électronique et de commerce mobile, n’hésitez pas à contacter nos experts pour une consultation gratuite.